Consommation de carburant : 5 conseils pour la réduire

En tant que propriétaire ou gestionnaire d’une flotte de transport, vous avez tendance à garder un œil sur les coûts de carburant. Le carburant a toujours été l’un des coûts d’exploitation les plus élevés pour les flottes, un fait souligné par la hausse des prix au cours des dernières années. Des études montrent que le carburant représente jusqu’à 38 % du coût total de possession d’une flotte.

Bien que les propriétaires et les gestionnaires de parcs de véhicules n’aient pas de pouvoir sur les prix à la pompe, ils peuvent mieux contrôler la façon dont leurs parcs de véhicules utilisent le carburant. Le comportement de conduite est l’un des domaines que les propriétaires et les gestionnaires de flotte devraient évaluer en profondeur, car il peut avoir des répercussions sur la consommation de carburant.

Nous vous présentons ci-dessous les cinq techniques de conduite les plus efficaces pour réduire la consommation de carburant. Et comme le succès des économies de carburant dépend en fin de compte de la participation du conducteur, nous vous proposons également des moyens de donner à vos conducteurs les moyens d’adopter ces techniques d’économie de carburant.

 

5 pratiques pour réduire sa consommation de carburant

 

Quelles sont les pratiques de conduite qui contribuent à économiser du carburant ?

1. Le régulateur de vitesse

Le changement fréquent de la vitesse de conduite augmente la consommation de carburant. L’utilisation d’un régulateur de vitesse, en revanche, peut permettre d’économiser entre 5 et 10 % de carburant. En activant le régulateur de vitesse aussi souvent que possible, vos conducteurs peuvent maintenir une vitesse constante et éviter le gaspillage de carburant. Le régulateur de vitesse convient le mieux à la conduite sur des autoroutes, où les conditions routières et les limitations de vitesse sont relativement prévisibles et constantes.

2. Réduire la vitesse de conduite

La vitesse la plus économe en carburant (que ce soit de l’essence ou du diesel) pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers se situe entre 60 et 80 kilomètres/heure (cette plage de vitesse peut varier selon le véhicule). Si vous roulez à plus de 80 km/h, la traînée aérodynamique augmente, ce qui signifie que la consommation de carburant augmente également.

3. Passage des vitesses adéquat

La clé du changement de vitesse est d’éviter le surrégime, qui consiste à faire tourner le moteur d’un véhicule (voiture, poids lourd, véhicule utilitaire…) à un régime supérieur à un niveau normal ou acceptable de tours par minute (RPM). Le surrégime consomme beaucoup de carburant. Il peut également endommager le moteur d’un véhicule. Un changement de vitesse adapté permet de maintenir le régime à des niveaux efficaces en termes de consommation d’essence ou de diesel tout en protégeant la santé du moteur, ce qui est également nécessaire pour économiser du carburant. Une bonne pratique consiste à passer à la vitesse supérieure au début du processus d’accélération, vers 2 000 ou 2 500 tr/min.

4. Limiter les arrêts moteurs tournants

De nombreux conducteurs allument leur ordinateur ou prennent leurs pause déjeuner en laissant le moteur tourner. Il est également fréquent que les conducteurs laissent tourner le moteur en attendant que le chauffage ou la climatisation atteignent la température souhaitée. Les conducteurs doivent bien sûr profiter du confort de leur cabine, qui est essentiel à leur bien-être sur la route. C’est une question d’équilibre et d’alternatives intelligentes. Comme le souligne FleetOwner, des gestes simples comme se garer à l’ombre et utiliser des rideaux peuvent aider à contrôler la température dans la cabine et à réduire de 20 % la marche au ralenti et donc la consommation.

5. Roue libre ou “coasting”

Le recours au “coasting” consiste à relâcher la pédale d’accélérateur tout en laissant le véhicule en vitesse, en diminuant progressivement la vitesse par le biais du moteur. Le coasting permet donc d’économiser du carburant, le conducteur anticipant et réagissant aux circonstances. À l’approche d’un trafic encombré ou d’une zone piétonne, par exemple, le conducteur peut relâcher l’accélérateur et rouler en roue libre. S’il n’est pas nécessaire de freiner, le conducteur peut alors récupérer la vitesse du véhicule sans trop accélérer et sans consommer de carburant.

 

Comment réduire sa consommation de carburant avec Webfleet

 

Comment puis-je inciter les conducteurs à adopter des pratiques économes en carburant ?

L’adoption d’un style de conduite plus économique dans l’ensemble de votre parc automobile peut demander un peu de patience mais en vaut la peine. Une collaboration étroite avec vos conducteurs est essentielle – ce sont eux qui sont au volant. Il peut être efficace de les impliquer par le biais de formations et de leur témoigner de la reconnaissance pour leur contribution à la réduction de  la consommation de carburant.

  • Coaching et formation – Un outil de gestion des performances peut jouer un rôle déterminant dans la responsabilisation de vos conducteurs. Avec  OptiDrive 360, les gestionnaires de flotte peuvent analyser les tendances de consommation de carburant de manière historique et en temps réel. Ils peuvent également repérer les tendances sur la base d’un conducteur individuel, ce qui permet de déterminer facilement quels conducteurs pourraient s’améliorer grâce à un coaching personnalisé ou même des formations de groupe sur la conduite économe en carburant. OptiDrive 360 envoie également un retour d’information en temps réel aux conducteurs, leur permettant d’ajuster leur comportement de conduite en temps réel.
  • Programmes d’incitation – Montrer de l’appréciation aux conducteurs peut les encourager à conduire de manière plus économe. Vos données de consommation de carburant démontrent-elles que certains conducteurs réduisent leur consommation de carburant ? Veillez à reconnaître leurs efforts. Si vous avez un programme de récompense pour les conducteurs, envisagez d’offrir des cadeaux ou des primes à ceux qui répondent à vos critères de réduction de la consommation.
  • Planification optimisée – Selon les informations de l’indice de trafic TomTom, les embouteillages impactent 24 % du temps de conduite total. Cela signifie que chaque conducteur est inutilement coincé dans les embouteillages pendant huit jours par an en moyenne. Cela représente de nombreux litres de carburant dépensés au ralenti. Même les conducteurs les plus expérimentés ne peuvent éviter la marche au ralenti dans les embouteillages. Aidez-les à éviter nombre de routes encombrées en optimisant la planification de leur itinéraire.
  • Considérez-les comme des acteurs importants – Les conducteurs comprennent l’importance de la viabilité d’une entreprise (ils comptent sur un salaire régulier, après tout). Faites-leur savoir à quel point une conduite économe en carburant est importante pour le succès de la flotte. Réfléchissez avec eux aux opportunités d’économies de carburant. Comme ils sont derrière le volant tous les jours, ils peuvent avoir des idées surprenantes sur les bonnes pratiques de conduite à partager favorisant la réduction de consommation de carburant, réduisant l’usure des pneus…

Vous recherchez une solution intégrée pour simplifier la gestion de vos conducteurs et réduire votre consommation de carburant ? Découvrez comment Webfleet peut vous aider.

 

S'abonner au blog Webfleet

Abonnez-vous pour recevoir des actualités et des conseils pour améliorer les performances de la flotte. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Veuillez fournir une adresse e-mail valide.
Sélectionnez le secteur d'activité.

Avec nous, vos données personnelles sont en sécurité. Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

Désolés, mais nous ne trouvons aucun résultat.

Chargement en cours

Rechercher sur le blog

Gestion de flotte