Le GPS Leap ou Week Number Rollover : comment bien s’y préparer ?

Votre entreprise utilise-t-elle la technologie GPS dans ses activités ? Si c’est le cas, vous devez vous préparer au GPS Leap ou Week Number Rollover (réinitialisation de la numérotation du calendrier GPS).

Également appelé « GPS Leap » ou WNRO (Week Number Rollover), cet événement touchera de nombreux récepteurs GPS dans le monde entier ce mois d’avril. Si votre entreprise est concernée, cela pourrait semer la confusion et potentiellement provoquer des problèmes pour votre équipe et vos clients.

Pour vous aider à vous y préparer, voici quelques pistes simples.

GPS Leap : de quoi s’agit-il ?

Vous souvenez-vous du bug de l’an 2000 ? Avant le passage à l’an 2000, les entreprises du monde entier ont mis à niveau leurs systèmes informatiques pour contrer les effets d’un problème de programmation informatique qui se profilait depuis plusieurs décennies. Comme de nombreux programmes avaient été configurés pour reconnaître l’année d’après ses deux derniers chiffres, il a été nécessaire de prendre des mesures drastiques pour s’assurer que le passage de 1999 à 2000 ne sème pas le chaos.

Le GPS Leap est un événement similaire. Le numéro de semaine est stocké dans un champ de 10 bits de la variable de temps du GPS. Pour cette raison, toutes les 1 024 semaines (une période également appelée « epoch »), le numéro de semaine doit être réinitialisé. Tout se remet à zéro et la numérotation recommence.

Qu’est-ce qui pourrait se passer ?

Si un récepteur GPS est perturbé par la réinitialisation, des erreurs risquent de se produire. Par exemple, un appareil de géolocalisation utilisé dans le cadre de vos processus de gestion de flotte pourrait se mettre à fonctionner en s’appuyant sur des informations avec un horodatage remontant à vingt ans en arrière.

Quand cela se produira-t-il ?

La date officielle du GPS Leap, qui correspond à la fin de « l’epoch » en cours, est le 6 avril 2019. Cependant, même si vous ne rencontrez pas immédiatement d’erreur système ou de perturbation, il se peut que vos récepteurs GPS se mettent à dysfonctionner à posteriori.

Cela est dû au fait que certains récepteurs utilisent un firmware prévoyant que la réinitialisation ait lieu une « epoch » après la date de fabrication de l’appareil, et non après la dernière réinitialisation.

Cela est-il déjà arrivé ?

Oui, le premier GPS Leap a eu lieu le 26 août 1999, soit 1 024 semaines après le lancement du premier satellite GPS, en 1980.

Que peut-on faire pour éviter que cela ne se reproduise ?

Tous les aspects des performances des GPS font l’objet d’améliorations constantes, qui incluent la manière de gérer les numéros de semaines. Il existe également une tendance croissante à l’adoption d’un champ de données de 13 bits au lieu de 10 bits pour le suivi des numéros de semaines, ce qui allongera la durée d’une « epoch » à environ 157 ans.

Que doivent faire les clients de Webfleet?

La bonne nouvelle est que la grande majorité des produits de Webfleet ne seront pas touchés par ce problème. Il est donc très probable que vos systèmes continueront de fonctionner normalement en avril. Cependant, comme des erreurs restent possibles dans certains cas, nous recommandons vivement à tous nos clients de vérifier le statut de leurs appareils en cliquant ici.

S'abonner au blog Webfleet

Abonnez-vous pour recevoir des actualités et des conseils pour améliorer les performances de la flotte. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Veuillez fournir une adresse e-mail valide.
Sélectionnez le secteur d'activité.

Avec nous, vos données personnelles sont en sécurité. Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

Désolés, mais nous ne trouvons aucun résultat.

Chargement en cours

Rechercher sur le blog

Législation et réglementation