Vous êtes prêt à donner un nouveau souffle aux processus de recrutement et de fidélisation de vos conducteurs ? Commencez ici.

La pénurie de conducteurs s’accentue et devrait atteindre 40 % : nouvelle enquête de l’IRU. Ce titre de l’article de l’Organisation mondiale des transports routiers (IRU) sur sa dernière étude met en évidence l’un des plus grands défis permanents des flottes de transport.

Les principales conclusions de l’enquête expliquent ce qui se cache derrière le sursaut attendu :
Malgré les augmentations de salaire et les taux de chômage élevés dans certains des pays et régions étudiés, environ 2,6 millions d’emplois de conducteurs de camions n’ont pas été pourvus en 2021.
Si le secteur des transports dans son ensemble peine à attirer du personnel féminin, l’industrie du transport routier est la plus à la traîne. Seulement 3 % des conducteurs de camions sont des femmes dans presque toutes les régions, à l’exception des États-Unis et de la Chine, où les femmes représentent respectivement 8 % et 5 % des conducteurs.
C’est en Europe que l’âge moyen des conducteurs est le plus élevé, un tiers d’entre eux ayant plus de 55 ans.

À première vue, les résultats de l’enquête semblent pessimistes. Mais lorsqu’on les examine plus en détail, ils représentent une excellente occasion de s’attaquer aux problèmes de recrutement et de rétention du personnel. En s’attaquant de front à ces défis, les flottes pourraient avoir plus de facilité à attirer la main-d’œuvre qualifiée et motivée sur laquelle repose toute entreprise prospère. Vous souhaitez donner un nouveau souffle à vos processus de recrutement et de fidélisation ? Les questions abordées ci-dessous peuvent constituer un point de départ productif.

4 questions à se poser pour attirer et retenir les conducteurs

1. Au delà de la rémunération, comment investissons-nous dans notre personnel ?

Un bon salaire attirera sans doute l’attention d’un conducteur – tout le monde a des factures à payer. Pourtant, comme le montre l’enquête de l’IRU, un salaire plus élevé ne se traduit pas nécessairement par une plus grande satisfaction au travail. Le salaire, bien qu’il soit évidemment important, n’est pas le seul critère pris en compte pour se décider à accepter un emploi – ou à le conserver.
Pour de nombreux demandeurs d’emploi, la culture, la mission et les valeurs d’une entreprise peuvent être plus éloquentes que le salaire et les avantages sociaux (même si, là encore, ces derniers sont essentiels). C’est particulièrement vrai pour les jeunes travailleurs, qui recherchent un but au-delà du simple fait de gagner un salaire. Ils veulent travailler pour des entreprises qui visent à changer les choses de manière positive. Ils ont tendance à ignorer les emplois qui leur semblent être des impasses ou qui n’offrent que peu ou pas de possibilités d’évolution.
Réexaminez la mission et les valeurs de votre entreprise. Reflètent-ils une vision plus large, qui inclut des effets positifs pour les clients, les employés et la société ?
Comment votre entreprise investit-elle dans son personnel ? Offre-t-elle, par exemple, des formations et des parcours de développement de carrière intéressants ? Si des conducteurs souhaitaient passer du volant à un poste de formateur ou à un rôle administratif, sont-ils encouragés à postuler ?
Les gens veulent être valorisés pour le travail qu’ils font. Investir dans votre équipe au-delà de la rémunération peut stimuler leur moral et les fidéliser. La satisfaction des collaborateurs est essentielle à la création d’un lieu de travail prospère. Si vous offrez des primes de recommandation, ils vous aideront également à trouver de bons candidats.
N’oublions pas l’aspect financier : Moins de renouvellement du personnel signifie moins de dépenses en matière de recrutement.

2. Diffusons-nous le bon message ?

Sur le marché du travail actuel, très concurrentiel, vous devez vous démarquer. Pourquoi les conducteurs devraient-ils travailler au sein de votre flotte plutôt que celle d’un concurrent ? Quelles que soient les raisons, mettez-les en évidence de manière authentique dans vos offres d’emploi. Si vous recevez d’excellentes appréciations de la part des conducteurs, pourquoi ne pas inclure le témoignage d’un de vos conducteurs dans votre appel à candidatures ?
Pour atteindre les jeunes, allez là où ils vont. Ajoutez des liens vers vos offres d’emploi sur les médias sociaux les plus populaires. Rendez-les visuellement attrayants avec des vidéos, des images et/ou des citations intéressantes (c’est ici qu’un témoignage de conducteur peut être utile). Qu’est-ce qui fait de la conduite de camions un excellent choix de carrière pour un jeune ? Qu’il s’agisse d’aventure, d’avantages pour l’entreprise ou d’une contribution bénéfique à la société, mettez l’accent sur cet attrait.
Les jeunes et les femmes voudront savoir que votre entreprise est un lieu de travail accueillant. Pourquoi une équipe diversifiée et inclusive est-elle importante pour votre entreprise ? Comment les femmes et les jeunes recrues peuvent-elles façonner la flotte de l’avenir ? Vos offres d’emploi doivent répondre à ces questions. Associez ce que font les gens à la valeur qu’ils créent – décrivez l’importance de leur travail au-delà des intérêts de l’entreprise.
Selon l’enquête de l’IRU, 45% des opérateurs de flotte dans l’UE et au Royaume-Uni déclarent que la difficulté d’attirer des personnes plus jeunes est la principale raison de la pénurie. Seuls 19% considèrent les difficultés à attirer les femmes comme une raison principale. De nombreux secteurs bénéficient de formations sur la diversité et l’inclusion sur le lieu de travail, qui peuvent être importantes pour créer une culture conviviale. Peut-être le secteur des transports pourrait-il lui aussi bénéficier de telles formations.

3. Pourrions-nous sortir des sentiers battus en matière d’heures de conduite ?

Les longues périodes passées loin de la famille et l’épuisement professionnel contribuent de manière significative à la rotation élevée des conducteurs. De plus, de nombreux conducteurs âgés ne veulent plus accumuler de longues heures de travail. Ces défis urgents ne peuvent pas être résolus par les mêmes approches d’embauche et de rétention.
Comme le rapporte trucknews.com, les flottes canadiennes relèvent ces défis en expérimentant des horaires flexibles et à temps partiel. Une flotte a connu du succès avec les services en rotation, où le travail est partagé entre deux ou trois employés à temps partiel. Les camions de l’entreprise restent sur la route, la productivité reste élevée et les conducteurs bénéficient de davantage de repos et de temps à la maison.
La flexibilité peut également élargir le vivier de conducteurs qualifiés disponibles. Comme l’indique le site trucknews.com, les travailleurs en poste, tels que les officiers de police et les ambulanciers, peuvent faire de bons conducteurs à temps partiel.

Webfleet Solutions

Découvrez comment mieux accompagner les conducteurs

Webfleet Solutions

Consultez notre eBook gratuit sur la fidélisation et le bien-être des conducteurs.

Télécharger le guide PDF

4. Pouvons-nous aller plus loin dans l’écoute ?

Il n’est pas rare que des conducteurs très expérimentés démissionnent parce qu’ils se sentent sous-évalués. La plupart des conducteurs professionnels disent qu’ils aspirent à plus de respect au travail, aussi bien de la part des clients que du public. Ils souhaitent également que leurs collègues de bureau fassent preuve de plus de compréhension à l’égard des difficultés rencontrées sur la route.
Les outils numériques tels que les terminaux portables facilitent grandement le travail des conducteurs, car ils éliminent la paperasse et les tracas administratifs. En même temps, les conducteurs disent apprécier d’être consultés sur le choix des équipements. Lorsque les décisions d’achat sont prises sans leur avis, cela peut être source d’ennui. La solution ? Tenez les conducteurs au courant. Communiquez les avantages qu’ils peuvent en retirer. Demandez-leur leur avis sur les outils et les appareils.
Adoptez une vision holistique – ne limitez pas votre collecte de commentaires aux conducteurs. Interrogez régulièrement l’ensemble de votre équipe. Qu’est-ce qui fonctionne bien pour eux ? Qu’est-ce qui pourrait être amélioré ? Lorsque les employés savent que leurs besoins et leurs préoccupations sont pris en compte, ils sont plus impliqués et plus efficaces au travail. Les répartiteurs qui se sentent concernés par leur travail sont beaucoup moins susceptibles de reporter leur stress professionnel sur les conducteurs et vice-versa.
Assurez le suivi en partageant les résultats du sondage avec l’équipe, ainsi que les mesures que l’entreprise a l’intention de mettre en œuvre. La transparence permet d’instaurer la confiance et de garantir aux employés que vous prenez au sérieux leur engagement et leur satisfaction au travail. La culture de votre entreprise s’en trouve renforcée et vos résultats financiers en bénéficient.

Enfin et surtout

Nous savons combien il est crucial pour les flottes de retenir les conducteurs qualifiés, et ceci n’est en aucun cas une liste exhaustive de questions/suggestions. La situation et les besoins de chaque flotte sont uniques.
Pour des idées et des solutions supplémentaires, consultez notre section dédiée à la gestion des conducteurs. Vous y trouverez des articles sur des sujets aussi variés que le bien-être des conducteurs, l’optimisation des itinéraires et la sécurité de la flotte.

S'abonner au blog Webfleet

Abonnez-vous pour recevoir des actualités et des conseils pour améliorer les performances de la flotte. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Veuillez fournir une adresse e-mail valide.
Sélectionnez le secteur d'activité.

Avec nous, vos données personnelles sont en sécurité. Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité.

Désolés, mais nous ne trouvons aucun résultat.

Chargement en cours

Rechercher sur le blog

Gestion des conducteurs